Interdire la publicité pour les voitures

Publié le par Redact

Comme (*1) pour tous les produits toxiques pouvant mettre en danger la santé de leurs utilisateurs et les personnes à proximité (*2), tabac et alcool, les publicités pour les voitures devraient être interdites, car elles sont en effet néfastes sur de multiples axes! Par exemple :

  • Pollution généralisée, mais aussi distillée soigneusement à hauteur humaine et plus spécifiquement à hauteur d'enfants, merci pour leurs pounons!
  • Accidents : le nombre d'accidents dus à la voitures sont faramineux, et il ne s'agit pas seulement des accidents immédiatement visibles sur la route, mais aussi des accidents qui se passent dans les nombreux secteurs en rapports avec la voiture (extraction, transport et rafinage de pétrole, routes et stockage pétrolier surdimensionnés, infrastructure diverses dédiées exclusivement aux excès de voitures tel que places de parc, garages, distribution d'essence etc.) si l'on se donnait la peine de comptabiliser toute l'énergie gaspillée au niveau de la mobilité individuelle on arriverait facilement à la moitié de l'énergie fossile utilisée par l'humanité. Ce qui fait qu'en comptant sur une mobilité motorisée principalement publique et respectueuse de l'environnement, tout en y ajoutant des stratégies d'habitations plus écologiques et un peu de malthusianisme on arriverait facilement à vivre en harmonie avec la seule planète que nous avons!
  • Risque de distorsion de l'information des médias concernés par la publicité automobile! Sachant que la majorité des journaux dépendent au 2/3 voir au 3/4 (le petit bout restant qui devient toujours plus petit c'est les abonnements et la vente au numéro) de la publicité pour vivre, leurs clients (on peut quasiment dire patrons) principaux sont donc les annonceurs, et la majorité de ces annonceurs sont en dépendance étroite directe ou indirecte avec l'industrie automobile! Résultats les informations publiées sont sujettes à la pression des annonceurs, ce qui risque bien de minimiser les informations critiques! A chacun de se faire son opinion là dessus suivant le journal consulté.

Il conviendrait donc d'interdire la publicité automobile pour protéger les populations d'un lavage de cerveau systématique ventant puissance et vitesse de la mobilité individuelle sous couverture de sois disant voiture écologique (*3) de plus pour qui à la moindre conscience écologique il devient très pénible de lire certains journaux qui se gargarisent de publicité pour des voitures de plus en plus grosses et puissantes qui se feront le fer de lance communicatif de la sensibilité sociale de leur utilisateur. L'interdiction de la publicité automobile est donc une étape indispensable pour une société qui veut se donner les moyens de survivre à long terme, c'est à dire en ce qui nous concerne comme première étape de passer ce sciècle en conservant les acquis sociaux et scientifique du passé (*4) et ceux qui vont encore venir.


(*1)  je crois que la publicité pour l'alcool s'est considérablement relaxée ... pas de petits profits!
(*2) On remarquera que pour la voiture ce n'est pas seulement comme avec l'alcool ou le tabac où seules les personnes à proximité immédiate risquent leur santé, non, pour la voiture le danger est non seulement à proximité immédiate mais aussi mondial par effet de serre interposé et pollutions généralisées!
(*3) à partir du moment ou un moyen de transport  fait plusieurs fois le poids de l'ensemble de ses passagers il peut difficilement être considéré écologique. Les trains font exceptions car ils combinent propulsion électrique et pour la majorités des parcours très horizontaux ce qui diminue énormemment les inconvénients dus à la masse du véhicule, de plus le freinage réinjecte de l'électricité dans le réseau, ce qui est très économique (récupération électrique et moins d'usure de freins).
(*4)  si rien de drastique n'est entrepris avant la fin du siècle, il se pourrait bien qu'une suite de catastrophes climatiques majeures fassent énormmément régresser l'humanité en matière sociale et scientifique.

Commenter cet article